Amélioration du rendement d'oignons

Les potentiels de rendement sont atteints sur les sols perméables et, donc, bien drainés où l'eau n'est pas un facteur limitant et les nutriments sont facilement disponibles.

Le stress thermique et hydrique affecte considérablement la croissance s'il survient lors de périodes critiques. La densité et l'espacement du peuplement se répercutent fortement sur le calibre et le nombre de bulbes d'oignon et d'ail. Les rendements sont meilleurs lorsque le couvert foliaire est précoce et se maintient tout au long de la longue période qui précédé la formation du bulbe.

Nutrition des cultures et rendement d'oignons et d'ail

L'oignon et l'ail ont une capacité d'absorption des nutriments relativement limitée en raison de leur système racinaire superficiel composé de racines épaisses et d'un nombre restreint de poils racinaires courts. La mise en place d'un programme de nutrition adapté à ces conditions est indispensable en vue d'obtenir le meilleur rendement possible. Il est essentiel de veiller à réaliser les applications de nutriments en temps opportun, aussi près de la zone d'enracinement que possible et sous des formes facilement disponibles.

Élimination des principaux nutriments

Les taux d'élimination des éléments majeurs indiquent que des quantités supérieures d'azote et de potassium sont indispensables aux cultures d'oignon et d'ail. Ils jouent un rôle fondamental dans l'obtention de rendements commercialisables élevés. De forts taux d'azote sont nécessaires pour satisfaire aux besoins des cultures. Les excès d'azote doivent cependant être évités, notamment parce qu'ils retardent la maturité du bulbe, le ramollissent et favorisent l'incidence de pourritures de stockage.

À l'instar de l'azote, le phosphore est nécessaire dès le début du développement de la plante pour assurer une bonne croissance racinaire et stimuler son implantation. Le potassium est particulièrement important lorsque de forts taux d'azote sont appliqués, car il contribue au maintien du rendement en favorisant l'accumulation de matière sèche et de sucre dans le bulbe.

Oligo-éléments

Bien que des niveaux nettement plus faibles d'oligo-éléments soient nécessaires pour satisfaire au rendement et à la qualité des cultures d'oignons, l'équilibre de ces éléments est néanmoins essentiel. Les principaux oligo-éléments nécessaires en quantités supérieures sont le bore et le fer qui influent sur la qualité et le rendement. Le zinc intervient également dans le processus de germination des graines.